dimanche 11 juin 2017

C’ETAIT……..MAGNIFICAT !



Bon ! Mettons les choses au point tout de suite ! Les « ceusses » qui auraient la sombre envie de polluer l’air que je respire, de me courir sur la prostate, de me dynamiter mon enthousiasme d’écrivain, en pensant que ce titre est trop facile, trop simpliste, n’ont qu’à en trouver un eux-mêmes !
Nous avons enfin pu nous exprimer sur cette œuvre magnifique, après des mois de répétitions acharnées. La petite église du vieux bourg de Savigny-le-Temple nous a accueilli avec beaucoup de générosité, même si sa nef n’a pas la taille de celle de la basilique Saint Pierre de Rome ! Nous n’y étions pas à l’étroit. Nous y avons retrouvé une acoustique due à cet endroit particulier et que nos répétitions, dans nos locaux modernes, ne nous y avaient pas habitués.
Mais que c’était beau ! A mon avis, des musiciens aussi géniaux que notre « prêtre roux », c'est-à-dire Vivaldi, devaient parfaitement le savoir, et sa Venise natale ne manquait pas d’édifices religieux pour y expérimenter sa musique. Si la majorité d’entre nous est arrivé à bon port, comme on dit, ce qui est une expression d’une absurdité colossale, vu que nous sommes à des centaines de kilomètres de tout ce qui peut ressembler à un océan ou à une mer, « certaines », dont on ne révèlera pas l’identité par prudence, et par galanterie, ont eu quelques difficultés pour y arriver à ce….port !
Après un échauffement rapide en plein « cagna » mené par notre Jérôme national, ce qui est un vrai scandale pour les « professionnels » que nous sommes, on s’est vite réfugiés dans la fraîcheur bienveillante de notre petite église.
Là, il faut bien parler d’une vilaine déception qui nous taraudait la « calebasse » depuis quelques temps déjà. Si ! Si ! Il faut en parler ! Alors qu’un confort douillet et légèrement égocentrique nous avait habitué à chanter entre nous, bien peinard, bien tranquille,  il a fallu s’apercevoir, avec un certain désagrément, et déjà aux répétitions, que notre « vedettariat » serait partagé avec des solistes.  D’accord ! Elles chantent bien! Il ne manquerait plus qu’elles aient des voix de  crécelles enrouées et qu’elles chantent comme Catherine Frot dans « Marguerite » ! Paraît que c’est dans l’œuvre et qu’on ne peut pas faire autrement.
Donc, il a fallu…. partager ! Mais le spectacle a quand même été réussi, malgré tout. Notre chef lui-même en a été très satisfait. Nous avons eu droit à notre lot d’applaudissements bien nourris par un public qui n’a pas été celui de Johnny au Stade de France ! Il ne faut pas rêver !
Déjà que dans les supermarchés et les gares on diffuse maintenant du « classique » pour faire fuir les voyous et les SDF, il ne fallait pas s’attendre à chanter à guichet fermé.
Mais, au moins, notre public a été chaleureux et enthousiaste.
Bon ! Il paraît qu’il faut recommencer « l’exploit » la semaine prochaine à Moissy, et toujours dans une église. Tout le monde sur le pont…et à bon port !
PS. J’ai fait un enregistrement sonore pirate que je mettrai en secret, avec mot de passe sur notre site. Comme ça, ceux qui ne seraient pas intéressés pourront aller se faire voir chez les Grecs, surtout qu’en ce moment, ça ne va pas fort chez eux !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai apprécié ton texte il est très bien - ça m'a fait bien rire

Anonyme a dit…

Merci Gilbert pour cette prose agréable et amusante et pour le résumé du concert.

Nadine

Dany Neant a dit…

Petite rectification ....
Le concert était le SAMEDI 10 JUIN et pas le dimanche 11

Dany Neant a dit…

Petite rectification ....
Le concert était le SAMEDI 10 JUIN et pas le dimanche 11

Gérard GILBERT a dit…

Merci chère Nadine! Mais il s'agissait du jour et de l'heure de mon article!