samedi 11 octobre 2014

Ni flots ni tempête…pour des vêtements !




C’est qu’il y en a eu des « flots » de paroles et des « tempête » (sous les crânes seulement !) à propos de nos possibles et futurs costumes de scène.
Eh ! Eh ! Eh ! C’est alors qu’une copine, dont je tairai le nom, afin de ne pas la dénoncer à la vindicte populaire, et surtout parce que je n’ai jamais été foutu de retenir un prénom, vint me trouver avec un dessin qui, comment dire ? Reflète parfaitement bien les inquiétudes de certains ou certaines quant à ce qu’on risque de nous affubler si nous n’y prêtons pas assez attention ! Ne vous inquiétez pas ! 
Nous n’en sommes pas encore là.
Je vous ai mis les extraits habituels de notre riche et fructueuse répétition. Quant aux problèmes sur les commentaires voici quelques indications qui devraient débloquer la situation. Car je regrette amèrement que les commentaires de certaines d’entre vous ne me soient pas parvenu.
Bon! Que j'explique! Si vous voulez écrire un commentaire, commencez par cliquer sur le mot "commentaire"! Ensuite, dans la fenêtre commentaire, par menu déroulant, sélectionnez "Anonyme"! Mais signez quand même votre message pour que je sache QUI m'écrit!
En espérant que cela va marcher !
Je vous laisse pour cette semaine et à jeudi prochain ! 




lundi 6 octobre 2014

Un chœur à chœur endiablé


Tout a commencé d’une manière très douce, très policée, très technique. A la suédoise, quoi ?
Cette chorale venue du nord est très talentueuse. Ils sont irréprochables, du beau travail ! Un jeune chef d’orchestre, très mince, au chignon brun un peu surprenant,
Et ils ont chanté, chanté, chanté….rrrrrrrr ! Oh pardon ! Je m’étais légèrement assoupi ! Heureusement une « Mama mia » dynamique à souhait, m’a replongé dans le pays du « meuble en kit » et de Volvo ! (Publicité gratuite) ! J’ai l’air de me moquer, mais pas du tout ! Ils ont été très bien ! Un beau moment de chorale, et qui nous donne beaucoup de leçons sur le plan de la technique vocale et de la cohésion de groupe. Je ne sais pas si certains d’entre vous l’ont remarqué, mais nous avons même eu droit à un canon chanté en français, s’il vous plaît !
Ensuite, ce fut notre tour, ou plus exactement, celui de notre talentueuse soliste , Reine, qui a entamé quels airs de la Belle Hélène. Tout le charme langoureux et sensuel du monde féminin d’Offenbach était présent. Même quand elle chanta « Vénus la blonde » ! Pour certains  de nos amis, venant du pays des Vikings et des « Krisprolls » (publicité gratuite), qui  maîtrisent un peu les subtilités de la langue de Molière, et qui  savent que le soleil de la Grèce est très généreux, ont quand même dû penser que le bronzage de cette cantatrice était un peu trop prononcé.  
Après avoir fait « cascader la vertu » à défaut d’autre chose, Reine nous a laissé chanter à notre tour. Ben, faut le dire courageusement ; nous avons bien assuré ! Même Guy a chanté juste ! C’est vous dire si on était au taquet ? Question « fringues » ça laissait un peu à désirer !
Au pays de Chanel et d’Yves Saint-Laurent, nos amis étrangers ont dû se dire que si « les cordonniers sont les plus mal chaussés », les Français sont les plus mal habillés ! Il faut dire que ce n’est pas simple de trouver des costumes adéquats dans une période de transition comme la nôtre. Beaucoup de chorales ont, à défaut d’uniforme, des accessoires de vêtements qui permettent d’assurer une cohérence visuelle renforçant la cohérence sonore. C’est ce que nous avons bien remarqué chez nos invités. Voilà quelque chose à travailler d’ici peu chez nous ! N’est-ce pas ?
Ah ! Mais le plus beau nous était réservé à la fin ! Déjà, de voir apparaître nos jolies « Carmen» aguichantes, dans leur costume chatoyant et leur petit bouquet de fleurs rouges posé insolemment sur le côté de la tête, nous a flanqué un choc au cœur. Poum ! Oh le coup de « tonnerre » qu’on s’est pris dans la tronche, quand elles se sont mises à chanter ! Mama mia (bis !) Quoi que « Mama mia » soit plutôt italien qu’espagnol ! Quand j’écris « chanter » je devrais plus écrire « hurler », « s’égosiller » ! Mais dans une cadence endiablée qui nous prenait tous aux tripes ! Et mon Dieu ! Quelle santé ! Quel enthousiasme ! Toute la puissance sonore et la passion du monde ibérique ! Ah ! Les cordes vocales de la furia espagnole étaient mises à rude épreuve. Voilà pourquoi de fréquentes rasades d’eau fraîche venaient éteindre des incendies de glottes surmenées ! 
C’est alors que « Wolfie » le loup de Tex Avery se réveilla brusquement à mes côtés, avec force sifflements, applaudissements et gestes d’enthousiasme, comme dans le dessin animé du génial texan! Bon ! Je reconnais que ces jolies femmes, par la sensualité torride qu’elles dégageaient sur scène,  avaient de quoi légèrement émoustiller la sensualité quelque peu « assoupie » de certains « mâles », mais de là à provoquer ce genre de réactions ? J’en suis resté « baba » !
L’intensité sonore de cette chorale endiablée était quand même renforcée par trois micros, une grosse caisse sur laquelle était assis un jeune percussionniste enthousiaste, et un vieux guitariste au regard blasé. Ça fait quand même du bruit ! C’est alors que me vint cette pensée un peu « machiste » et insolente : vous imaginez la puissance sonore des scènes de ménages chez nos amis espagnols ? J’espère que nos congénères ibériques sont munis de casques « antibruit » ! Sinon c’est la surdité qui les guette à la fin de leur vie !
Malgré toutes les « horreurs » que je viens de vous écrire, nos joyeuses andalouses eurent droit à un triomphe « romain », à la hauteur de leur prestation !
Le bilan de cette soirée est vraiment positif. Nous espérons qu’il y aura de nouvelles rencontres l’année prochaine.

Vous trouverez les fichiers son des trois prestations de la soirée sur le site de la chorale:

Festival international des chorales concert du 4 octobre 2014


Pour la peine, je mets une toute petite vidéo de nos « amazones andalouses » de pas très bonne qualité, mais qui nous rappellera de bons souvenirs ! 




vendredi 3 octobre 2014

Rendez-vous à OK Chorales



Cela vaut mieux que  « Règlements de comptes à OK Corral » ! Pour les « inculturés » du cinoche, on leur rappellera gentiment que j’ai tenté une légère « blagounette » sur le titre d’un vieux western des familles. Je sais ! Mais on fait ce qu’on peut !
Bon ! Pour revenir aux choses sérieuses, après cette légère digression, que certains auront le droit de considérer comme légèrement foireuse, parlons du concert que nous allons donner samedi 4 octobre, c'est-à-dire demain !
Hier, avec Jérôme, nous avons revu l’ensemble de notre prestation, et comme je veux écrire sur du concret, voici le programme dans son déroulement chronologique :

-1 Vers tes autels Jupin : page 12
-2 Chœur des jeunes filles : page 17
-3 Chœur et chanson d’Oreste (Dansons, aimons, buvons…) page 197
-4 La galère de Cythère : page 234
-5-La prière à Vénus : page 237
-6 L’entrée des Rois : page 41

Voici quelques consignes que nous a données notre chef vénéré :
Nous devons être au conservatoire à 16H00  précises pour une dernière répétition qui durera au maximum jusqu’à 17H30. Nous aurons le temps de rentrer chez nous pour le concert qui commence à 20h30 par la prestation d’une chorale suédoise, ensuite c’est nous, et nous serons suivis par un chœur espagnol.
Nous devons être là vers 20h00 au conservatoire de musique Gabriel Fauré
Le lendemain, le dimanche, toutes les chorales de Savigny de France seront de nouveau  confrontées avec celles de la veille ! Sauf nous, bien sûr ! Le spectacle devrait commencé à 14h30
Tenue de concert : unie, claire, pas de noir et blanc, surtout pas de « motifs » ! Jupe noire avec un haut uni de couleur claire. Il serait mieux d’éviter le noir et le blanc.

Et pour une bonne page de pub gratuite, Jérôme nous a donné l’affichette de son spectacle que je me refuserai toujours à appeler du terme barbare et « snobinard imbécile » de « flyers » !
Et « merde » pour demain !
Savez-vous l’origine de cette expression scatologique sensée porter bonheur aux artistes de théâtre ? Ben, au 19ième siècle, plus il y avait de crottin de cheval devant l’entrée, plus le spectacle avait du succès !
PS Vous n'êtes pas obligé d'apporter votre crottin








dimanche 7 septembre 2014

Forum en…hommes !



…Et vous aurez  remarqué (du moins je l’espère !) que cela « rime » bien ! J’aurais pu écrire aussi : « Le forum… des « forts hommes !) Mais là, je me serais heurté à quelques « réticences » venues de la gente féminine, toujours prompte à râler pour un « rien »! Deux hommes recrutés ! Un miracle ! Voici donc la troisième édition de notre prestation au forum des Associations, dans notre chère commune de Moissy, et toujours dans le « somptueux » mais horriblement bruyant, gymnase du Noyer-Perrot.
Cette année a été prolifique sur le plan des recrues. Tant mieux ! Nous avons bénéficié, à notre stand,  Françoise et moi-même, du renfort amical et efficace de Sylvie Mathé le matin, ainsi que de celui de Marie-Claire Frances, l’après-midi. Nos heures d’attente, entre deux « clients » ont été mises à profit pour réfléchir à quelques suggestions sur le plan pratique et pour une plus grande efficacité de recrutement pour l’année prochaine.
Maintenant, je vous livre  « in extenso » le compte rendu que Françoise m’a envoyé, avec son autorisation !
    

PS Encore une fois (mais le désespoir est proche !) vous pouvez réagir directement sur ce blog en y mettant vos commentaires ! Si vous avez des difficultés techniques pour le faire, prévenez-moi ! Mais ne les gardez pas pour vous !

Françoise Mannessier: 
" Compte-rendu de la journée au FORUM DES ASSOCIATIONS "

La matinée fut très difficile :  Gérard dans un état fiévreux, (il avait heureusement son harem pour le soutenir), la chaleur, le brouhaha,  beaucoup de monde,  mais l'emplacement était idéal pour nous, et c'est avec étonnement et plaisir qu'on a vu des personnes motivées se présenter d'elles-mêmes  à notre stand. Après nos explications sur le fonctionnement de la chorale, ils sont partants pour venir  voir comment ils peuvent s'y intégrer.
Au total nous avons enregistré 8 personnes dont 2 hommes - On espère qu'ils viendront -  (les fiches seront remises à Janet)

L' Equipe que nous formions : Gérard Gilbert, Sylvie Mathé, Marie-Claire Francès, Françoise Mannessier ,  a des suggestions à vous proposer pour l'année prochaine afin d'améliorer notre image et surtout nous faire mieux connaître.   



jeudi 26 juin 2014

La galère des si bons verres….



C’est approximatif, mais c’était bien suffisant pour une dernière répétition que nous avons faite le jeudi 19 juin ! Les « verres » auxquels je fais « alluvion » comme le disait « Béru » un « policier philosophe » de ma culture livresque, font référence à la petite collation que nous eûmes à la fin de celle-ci. D’ailleurs, la « chanson d’Oreste » nous y avait invité fortement.  « Pâris » fut chassé  comme un « malpropre » et pour se repentir de cette « vilaine » action,  on a fait une petite prière. Enfin, l’embarquement pour Cythère, nous a été nécessaire pour partir en vacances.
Sur ces entrefaites (et non pas ses entre fesses, comme l’aurait dit le susnommé « Béru ») nos vaillants et méritants chefs de chœur, Véronique et Jérôme ont reçu, de notre part, de petits présents amicaux, histoire de marquer l’attachement que nous portons à nos deux sympathiques professeurs.



Mais avant, j'ai un petit cadeau pour vous, une vidéo dégottée sur "Youtube":


video
Bonnes vacances à tous ! 

jeudi 1 mai 2014

Un concert de « Satie-sfaction »



Vous n’êtes pas obligé de vous fendre la rate et d’exploser de rire ! Je sais ! C’est de l’approximatif ! Mais on fait ce que l’on peut. Et comme il paraît que Satie aimait l’humour, c’est une forme d’hommage supplémentaire que je lui rends ainsi.
Donc, notre cher Jérôme nous a donné un concert de piano, en vue de celui qu’il se propose de faire, dans un de ces « joyeux » pays du Moyen-Orient où la vie s’écoule paisiblement entre le doux bruit de fraîches cascades descendant des collines verdoyantes et celui des tirs de mortiers. Mais c’est lui qui l’a voulu ! Il paraît que c’est « calme » là-bas où il va en ce moment, et que nous ne dévoilerons pas, par mesure de sécurité.
Comme il a voulu se faire la « main » sur un public encore « docile » et non bardé de cartouchières de kalachnikov, il nous a pris pour cobayes. Ce dont nous nous sommes pas plaints, bien au contraire.
Nous avons eu droit à une conférence fort savante sur la vie de ce grand compositeur français, Erik Satie (avec un « k » s’il vous plaît !).
Je ne vais pas vous refaire la conférence ni le concert. Je vous précise seulement que mon enregistrement étant « foireux » j’ai pris celui que Françoise m’a gracieusement fourni. Pour la commodité de l’écoute, j’ai pensé qu’il était préférable de le scinder en fonction des différents morceaux, comme autant de petits chapitres. Mais cela prend du temps. J'ai créé une page spéciale sur le site où vous pourrez les écouter et les charger. En oubliant pas l’album des photos que l’on m’a généreusement envoyées.








mercredi 19 mars 2014

Le « cas » Nicolas Gambotti



Dimanche dernier, en attendant le concert de Lieusaint, j’ai eu une petite conversation amicale avec quelques amis, au sujet de Nicolas Gambotti, le ténor qui a chanté avec nous, le Requiem de Mozart à Vincennes, le 5 juin 2010 ! J’ai l’affiche qui le prouve !
Mais j’avais affirmé (à tort) qu’il faisait partie des « Stentor » ! Ce qui m’a induit « pleins d’erreurs » comme disait Coluche, c’est qu’il est bien associé à notre Mathieu, mais concernant une tournée hommage à Luis Mariano :

 Et il a surtout chanté « les Chevaliers du ciel » avec Mathieu lors de la fameuse émission de Michel Druker consacrée à Luis Mariano !
Je vous envoie le lien de la vidéo de Youtube : C'est passionnant, on y voit Mathieu y parlé de son copain Nicolas!
Mais moi, j'ai le souvenir d'un sublime "Benedictus"' chanté par un quatuor merveilleux dont faisait partie Nicolas Gambotti!
video

Alors pardon encore pour l’erreur sur les "Stentor", mais nous avons bien eu l’honneur de chanter avec ce merveilleux ténor, ami de Mathieu, Nicolas Gambotti!

lundi 20 janvier 2014

Un salut amical de Mathieu Sempéré


  Une rencontre fortuite, dans la rue, m’apprend, par l’intermédiaire d’un ancien choriste que notre Mathieu « national » poursuit une brillante carrière. Nous n’avons pas oublié qu’il fut, chez nous, à Moissy, un efficace et sympathique chef de chœur. Nous avons passé avec lui, des moments de « gaité-lyrique » inoubliables avec la « Périchole, de ce déjà brave Offenbach.
Mais il ne nous a pas oublié ! La preuve ? Cet ami, rencontré brièvement nous a fait part du salut amical qu’il nous envoie à tous ceux qu’il a connu dans notre modeste chorale municipale. Pour parfaire ces liens d’amitié, je mets en ligne l’adresse de son site où l’on trouvera le programme de ses nouvelles aventures.  
J’en profite aussi pour vous rappeler que jeudi prochain, nous avons une galette des rois qui nous attend. La participation aux frais s’élève à la somme faramineuse et  «scandaleuse » de trois euros ! Pour les indigents et les impécunieux, un crédit à long terme peut être envisagé ! Mais seulement s’ils sont solvables ! 
Véronique s'occupe de l'intendance. Nous n'avons rien à faire ni à apporter.

 Extrait de la Périchole en 2009 pour que les nouveaux se fassent une idée de ce que nous avons vécu.

video